In-Humus

Dans un désert lointain, la mort d’une baleine millénaire sonne l’éveil d’un ballet extraordinaire : insectes, animaux et peuples anciens rivalisent pour la dépecer et trouver refuge dans ses ossements, au fil des âges de sa putréfaction.

Traduit par Patrick Marcel.

In a distant desert, the death of a thousand-year-old whale sounds the awakening of an extraordinary ballet : insects, animals and ancient peoples compete to dismember it and find refuge in its bones, in the course of the ages of its decomposition.

Extraits

Presse

· Presse ·

Rêve d’une histoire ou histoire d’un rêve ? Peu importe. La poésie onirique est partout, mystérieuse. Un premier album aux traits empruntés à Mœbius et Miyazaki, dont il n’est pas étonnant qu’il soit nominé aux Eisner Awards.

, Politis

Somptueux !

Mystique, poétique, onirique, In-humus est un titre qui se vit, qui se ressent, qui se parcourt les sens à fleur de peau en s’engageant totalement dans la lecture. Ode à la vie métaphorique, ce one-shot demande au lecteur l’effort de combler les manques. Il appelle à la recherche d’indices et de sens de ce monde vivant, fécond et multiforme. Un véritable melting-pot symbolique et effervescent du cycle de la vie.

,

Linnea Sterte dessine quelques scènes évocatrices, esquissant des modes de vie, imaginant des rites et donnant vie à des communautés. Rien de précisément défini cependant. Elle invente un monde qui nous est à la fois proche - il y est question de survie et de religion, de science et de mysticisme - et lointain, car voilé, mystérieux, inatteignable.

,

· Du même auteur ·